Apprendre le piano à l’âge adulte

Apprendre le piano à l'âge adulte

Écrit par Madame Piano

Madame Piano (Marielle Brouillette) enseigne la musique depuis plus de 30 ans avec les meilleures méthodes d'apprentissage dynamiques. Les pédagogies actives sont au coeur du transfert de ses connaissances à ses élèves. Elle amalgame l'enseignement du piano et les dernières découvertes en neuroscience à tous ses cours. Coach certifiée en PNL, elle accompagne tous les musiciens à développer leur plein potentiel. Sa fidèle devise est : « Tous mes élèves sont des Mozart ».

« Je suis trop vieille pour apprendre le piano »

Apprendre le piano à l’âge adulte est difficile et je suis trop vieille pour ça! C’est ce que Gisèle affirmait hier lors de notre rencontre virtuelle. Café et tisane à la main nous avons fait le tout de la question. Elle me racontait que dans son enfance sa voisine suivait des cours de piano et qu’elle aussi aurait bien aimé apprendre le piano, mais la situation familiale ne le permettait pas à cette époque.

Aujourd’hui, elle porte secrètement un rêve dans son coeur. En bref devenir pianiste la comblerait de bonheur. Cependant, elle a beaucoup d’hésitation, elle ne voudrait pas jeter son argent par les fenêtres et investir dans une cause perdue à l’avance. Elle se questionne sur sa capacité à apprendre et sur sa mémoire qui n’est plus toute jeune.

Alors qu’elle chantait dans la chorale de son église, on lui a dit qu’elle n’avait pas de talent pour la musique. Que de déception Gisèle a dû encaisser en silence pendant toutes ces années. Elle me raconte avec beaucoup de timidité que son rêve serait d’apprendre le piano et de jouer pour le plaisir. Et peut-être même… et là, elle prend une grande respiration, tandis que ses yeux s’illuminent, elle ose dire « accompagner la chorale de ma communauté ».

«J’aimerais avoir confiance en mon potentiel pour apprendre le piano à l’âge adulte»

Je sentirais que je me réalise pleinement. Bien qu’actuellement je ressente comme un manque d’accomplissement, je suis convaincu qu’apprendre le piano à l’âge adulte contribuerait à mon épanouissement personnel. C’est si important pour moi de poursuivre mon rêve de jeunesse, maintenant que j’ai du temps à y consacrer.

Elle me confie qu’elle doit cependant gagner en confiance quant à son potentiel pour apprendre le piano.

Et si la vie justement s’organisait pour lui créer une opportunité d’évoluer en ramenant à la surface ce désire de cours de piano ?

Et si apprendre le piano à l’âge adulte permettait à Gigèle de dépasser cette limitation et de croire pleinement en son potentiel d’apprentissage.

Imaginez cette réussite et ce dépassement Gisèle pourrait ainsi transférer cette nouvelle confiance acquise dans tous les autres domaines de sa vie. Magnifique n’est-ce pas ?

Dire que l’on ne peut plus apprendre certaines choses après un certain âge est considéré aujourd’hui comme un neuromythe.

OUI, nous sommes tous capables d’apprendre le piano, et ce à n’importe quel âge et jusqu’à la fin de notre vie !

C’est toute une révélation pour Gisèle ! Je vois clairement l’enthousiasme la gagner.

Nous discutions des dernières découvertes en termes de Neurosciences et de plasticité cérébrale. (lire l’article complet)

Selon de nombreuses recherches, le cerveau humain évolue constamment et se transforme sans arrêt. On sait aujourd’hui que c’est grâce à la synaptogénèse, (le développement et la modification des connexions neuronales) et à la neurogénèse (la création de neurones), que le cerveau reste plastique.

En bref, chaque nouvelle expérience d’apprentissage, que ce soit musicale, pianistique ou tout autre domaine établit de nouvelles connexions entre les neurones du cerveau et modifie sa structure.

Gisèle en a créé des connexions sans sa vie, elle est une vraie organisatrice ! Elle a longtemps été responsable des horaires des employés du restaurant pour lequel elle travaillait. Elle se demande si son habileté pour les plans et les structures pourraient l’aider à apprendre le piano.

Je suis si heureuse pour elle, car une bonne organisation de la pratique du piano participe grandement à susciter un apprentissage vivant, dynamique et en continu. Cela va stimuler sa capacité à intégrer les nouvelles notions. Je lui suggère d’utiliser un plan sous forme de journal du progrès conçu à cet effet. Cela est important en outre pour avancer plus rapidement et pour constater tout le chemin parcouru.

 Un plan simple et facile à mettre en place.

Téléchargez le journal du progrès

Téléchargez votre journal du progrès.

Le journal du progrès que je lui propose est un plan simple et facile à mettre en place. Il identifie :

  • Les meilleures façons de pratiquer
  • Quand pratiquer le piano
  • Combien de temps pratiquer
  • Comment créer un environnement facilitant l’étude du piano
  • Les étapes pour établir ses propres buts.

Elle pourra l’ajuster et le compléter d’après sa réalité, son parcours et son expérience. Et selon les résultats attendus

Je vous encourage vivement, vous aussi, à télécharger mon journal du progrès.

« Ton journal du succès me semble intéressant, car ça va m’aider à me détendre. Mon but premier est d’avoir du plaisir à apprendre le piano et aussi me prouver que je suis capable. J’aime l’idée de voir mes progrès sur le long terme dans mon journal du progrès. J’image mes succès ! »

Tout comme Gisèle, imaginez-vous un instant, fermez les yeux et observez-vous dans un an. Où en êtes-vous ? Les pages de votre journal du progrès sont remplies, vous êtes assis au piano, vous jouez vos mélodies préférées. Tout cela vous comble de bonheur et de satisfaction. Que de chemin parcouru ! Bravo, vous y êtes !

Apprendre le piano à l’âge adulte, ce n’est pas une question de talents, mais de stratégies.

Gisèle a entendu à la radio que tout le monde peut devenir un athlète de haut niveau. Elle se demande si cela s’applique aux adultes qui veulent apprendre le piano.

Je suis catégorique d’après toutes mes années d’expérience en enseignement de la musique, apprendre le piano n’est pas une question de talents, mais bien une question de stratégies et de méthodes de travail efficace. (voir l’article complet)

D’ailleurs, les scientifiques confirment ce fait de plus en plus.

Suivre un programme de piano bien établi et bien structuré

Tout comme un entraîneur guide son athlète, le professeur de piano guide son élève dans son évolution. Cela évite une perte de temps appréciable pour l’élève et prévient l’acquisition de faux plis comme on dit. L’avantage de suivre un programme bien établi et bien structuré est énorme. Chacune des compétences à s’approprier est reliée à la prochaine. Ainsi étape par étape les habiletés se construisent. Il n’y a jamais de saut trop gros ou insurmontable, tout est planifié.

Apprendre le piano à votre rythme

De plus le grand avantage à apprendre le piano avec un professeur de piano qui enregistre ses cours en ligne. C’est que vous pouvez revoir le nombre de fois que vous voulez les cours. À chaque visionnement, vous en retirez une compréhension plus approfondie. Vous avez la chance d’apprendre à votre rythme.

Une fois l’engrenage activé, les réussites quotidiennes s’accomplissent. La confiance en vos capacités d’apprentissage du piano s’installe.

Un sentiment de réalisation personnel puissant se met en branle.

Mais par-dessus tout, et c’est ce qui fait plaisir à Gisèle cela va garder son cerveau alerte puisqu’elle va faire des millions de connexions neuronales tout en s’amusant. Pour elle, c’est aussi une façon de prendre soin de sa santé.

Elle est décidée : elle s’offre du pur bonheur et concrétise son rêve de jeunesse.

 

Vous pourriez aussi aimer…

2 Commentaires

  1. Jo

    Bonjour,

    J’ai 35 ans et joue du piano depuis 2ans (bien que je pianote depuis pas mal d’années sans vraiment m’y être plongé). Mon plus gros problème est le mental. Je me dis constamment qu’il m’est désormais impossible de devenir pianiste pro (càd qui compose ses propres morceaux dans un style country/blues/jazz). Qu’en pensez-vous? D’avance merci.

  2. Madame Piano

    Bonjour Jo, je comprends vos préoccupations quant à votre capacité à devenir un pianiste professionnel. Cependant, permettez-moi de vous rappeler que les limites que vous vous fixez sont souvent le fruit de vos propres pensées.

    Vous avez déjà fait un pas important dans votre parcours musical en vous consacrant sérieusement au piano depuis deux ans. C’est une réalisation louable en soi. Plutôt que de vous concentrer sur ce que vous pensez impossible, concentrez-vous sur ce que vous avez déjà accompli et sur ce que vous pouvez encore réaliser.

    Visualisez-vous déjà en train de jouer avec aisance et confiance dans ces styles que vous désirez maîtriser. Utilisez cette vision comme une source d’inspiration pour continuer à progresser chaque jour. Et rappelez-vous, le soutien de ceux qui croient en vous peut être une ressource inestimable pour surmonter les doutes.

    Votre chemin vers le succès musical est unique, mais il est possible. C’est ce que je pense. Il n’y a pas d’âge pour faire ses propres compositions.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *